Gabriel Amard : Il y a d’autres moyens pour intervenir que la coupure d’eau

La CoJEA dans la Presse

Le Progrès – Le 27 juillet 2015

Gabriel Amard, membre de la Coordination jurassienne eau et assainissement (CoJEA)Gabriel Amard

 

« Cette jeune femme n’aurait pas dû payer car cette coupure est illégale. Mais il s’est passé un certain laps de temps avant qu’on ait connaissance de son dossier et qu’on puisse l’aider. Le conseil constitutionnel a confirmé la loi à ce sujet. Quant au texte sur le pastillage et donc la réduction d’eau, il est en débat mais n’est pas voté. Nous, nous ne disons pas que chacun peut ne pas payer ses factures, en toute impunité, mais que les sociétés exploitantes ont d’autres moyens pour intervenir que couper l’eau, surtout en pleine canicule. Et nous voulons aussi que les usagers apprennent à se défendre par eux-mêmes. »

Pour contacter la CoJEA : https://cojea.wordpress.com/

Publicités

Un commentaire sur “Gabriel Amard : Il y a d’autres moyens pour intervenir que la coupure d’eau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s